la bibliographie de Juliette Benzoni

Critique

Classé dans : 18.Le Bal des Poignards — 30 janvier, 2009 @ 23:13

La Dague au Lys Rouge est le livre vedette, catégorie « Roman » du Grand Livre du Mois de Mai !!! 

L’avis du comité :  Une fois de plus, Juliette Benzoni nous propose un roman de cape et d’épée qui nous réserve de délicieux frissons ! Lorenza, bâtarde des Médicis, est envoyée de Florence à Paris pour épouser le fils d’un vieux compagnon d’Henri IV. En fait, elle est livrée au père, qui entreprend de la violer. Elle est sauvée in extremis par un poignard : une malédiction veut que tous ses prétendants soient égorgés avant de parvenir à leurs fins. Arrêtée, soumise à la question, coincée entre les Florentins machiavéliques et la justice française, Lorenza ne peut plus compter que sur la générosité proverbiale du bon roi Henri… Un superbe récit d’aventures à la cour du Vert-Galant ! 

La fiche du livre du « Grand Livre du Mois » – merci Hélène  – avec une courte interview de Juliette Benzoni (Clic droit « Afficher l’image » pour agrandir l’article)

Critique dans 18.Le Bal des Poignards la_dag10

Lu dans la Presse :
« La dague au Lys Rouge » : Avec le talent de narratrice qui est le sien, Juliette Benzoni nous replonge à la fois dans une époque troublée et ô combien riche, et dans la vie de son attachant personnage principal (LeLittéraire.com)

« Le couteau de Ravaillac » : Toujours aussi riche d’Histoire, d’intrigues et de sentiments, ce deuxième volume enchantera tous les fans de la reine du roman historique français. (L’Est-Eclair)

« Roman de cape et d’épée, de lecture facile dans le contexte historique de l’assassinat de Henry IV et des débuts, encore timides, de Richelieu. »
M.C, (Le bulletin de lettres)

« C’est du meilleur Benzoni, héritière – volontaire ou non – d’Alexandre Dumas. Roman de cape et d’épée, à la Cour de France, sous Henri IV et Marie de Médicis. » (le Bulletin des Lettres)

« A lire ce premier volet intitulé “La dague au lys rouge” on se dit que la danse macabre de ce “Bal des Poignards” n’a pas fini de nous faire trembler ! Un roman noir où l’Histoire et le mystère s’unissent dans un pacte sanglant : ‘Quiconque osera prétendre à la main de Lorenza Davanzati recevra la mort de ma main”. La dague aux fleurs de lys du mystérieux tueur frappera-t-elle encore ? Mais qui donc veut ainsi décider du destin de la belle Florentine, affiliée aux Médicis ? Trouvera-t-elle auprès du roi Henri IV des appuis suffisants ? Il faut être fou comme le marquis de Sarance pour oser défier la menace… Passions insensées, intrigues de cour, meurtres, accusations, mais aussi héroïque dévouement du jeune Thomas de Courcy, rien ne manque à ce thriller historique pour entraîner le lecteur au rythme d’une infernale sarabande. » (La manche Libre)

 

 

retour1.png

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

1rosofon2lam |
Cheminements |
Terres du Monde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Confidentiel
| Poésie d'Ecosse
| La Poésie, c'est l...